Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 23:21

Mettis.JPG  METTIS

déclaré

d’utilité

publique

 

 

METTIS, le projet de transport en commun en site propre de

Metz Métropole, vient d’être déclaré d’Utilité Publique par la

Préfecture.
Par cette ultime démarche légitimant le projet, voici venu le

temps de la concrétisation.
Après une concertation préalable puis une enquête publique

qui ont permis aux habitants de l’agglomération de s’exprimer

librement et à Metz Métropole d’adapter le projet au plus près

de leurs attentes, Monsieur le Préfet a délivré le 17 mai dernier,

la Déclaration d’Utilité Publique (DUP), véritable acte fondateur

de METTIS pour faire entrer le projet en phase opérationnelle

d’études.
Celle-ci sera suivie du lancement du chantier, avec la réalisation

de la plate-forme METTIS dès le printemps 2011.
Plus qu’un acte fondateur de METTIS, l’obtention de la DUP et

la mise en service du nouveau réseau font entrer Metz Métropole

dans une nouvelle ère « METTIS », symbole du renouveau

ambitieux et responsable de l’agglomération, vers plus de

mobilité et de mixité, dans le respect de l’environnement.

DSCF4268.JPGÉléments clés

METZ MÉTROPOLE
40 communes : 230 000 habitants sur un territoire de 277 km ².
25% de son budget sont consacrés à l’amélioration des

déplacements.
Près de 14 200 établissements économiques du territoire

emploient environ 106 000 salariés ce qui génère d’importants

besoins de déplacements. (données 2007)

Trafic automobile
En 25 ans, le trafic automobile a doublé sur l’agglomération

messine avec plus de 600 000 déplacements journaliers.
25 % des ménages de la région messine ne dispose pas

d’automobiles.
Les trafics moyens journaliers ont augmenté sur l’ensemble du

réseau routier de l’agglomération.
En France, les transports sont responsables de plus d'un tiers de

la consommation énergétique, d'un quart des émissions de gaz

à effet de serre (35% pour le CO2).
Ils pèsent fortement dans le bilan de la pollution de l'air,

responsable de 60% d’oxyde d’azote.
Réseau TCRM Le réseau de transport collectif actuel est constitué

de 49 lignes et services exploités en mode bus ou minibus.
64% des bus actuels sont équipés d’un pot catalytique.
La vitesse commerciale moyenne a baissé de 6% sur les 10

dernières années.
Au fil de l’eau, la vitesse commerciale passerait de 16,7 km/h

en 2004 à 15 km/h en 2013.
La perte de clientèle est estimée quant à elle à 0,5% par an soit

80 000 voyages/an
8000, c’est le nombre d’automobilistes qui feraient le choix d’un

changement de mode lors de la mise en service de METTIS, soit

une économie de 6 millions de km/h d’émissions de gaz à effet

de serre.

L’âge moyen d’un bus du réseau TCRM est de 6,5 ans.
La totalité du parc bénéficie d’un carburant très basse teneur

en soufre.
Comparaison
Tramway/BHNS
Coûts d’investissement :
- coût d’un tramway : de 15 à 35 millions d’euros le kilomètre
- coût d’un véhicule METTIS : de 4 à 10 millions d’euros le kilomètre

Tracé METTIS
La longueur du tracé est de 17,8 km:
- la ligne A relie Woippy à Borny sur 12,5 km
- la ligne B relie, sur 10,94 km, l'Université du Saulcy au Technopôle,

et à terme, au futur CHR de Mercy.
Les 2 lignes présentent un tronc commun sur 5,6 km, de l’arrêt

Saulcy à l’arrêt Provence.
45 stations ponctueront le tracé METTIS. Séparées d’une distance

moyenne de 400 m, elles seront aménagées de quais de 24 à 40 m

de long et haut de 24 ou 29 cm pour permettre un accès à niveau.
La fréquentation attendue est de 25 000 voyageurs par jour lors de

la mise en service du METTIS, 36 000 à terme.
Fréquence : de 4 minutes en journée en centre-ville à 8 minutes sur

le reste des lignes et de 12 minutes le soir.
Objectif de vitesse commerciale : 20 km/h.
50% des établissements scolaires et 75% des effectifs universitaires

sont dans le corridor du METTIS.
80% des emplois de Metz et 52% de ceux de l’agglomération sont

directement desservis par le réseau.
METTIS réduira les émissions de gaz à effet de serre de 1,53 tonne

de CO2 chaque jour.

DSCF4262.JPGLes transports en commun en site propre, une réponse adaptée aux

enjeux de mobilité.
Après avoir été utilisés majoritairement par les personnes ne

disposant pas de moyens de déplacement propres, appelées les

« captifs », les transports en commun sont devenus des alternatives

crédibles à la voiture.
Depuis les chocs pétroliers des années 70 et sous l'impulsion de

l'État, les transports en commun ont émergé dans le domaine

public français.
Face à la congestion des centres-villes, le métro est progressivement

réintroduit dans les villes françaises en portant avec lui des projets

de réaménagements urbains.
Dans les années 80, une prise de conscience plus forte des risques environnementaux et la place grandissante donnée à l’amélioration

du cadre de vie favorisent l’émergence des tramways.
Nantes (1985), Grenoble (1987), Rouen et Strasbourg (1994) en sont

les premiers bénéficiaires.
Le réseau s’étend ensuite sous l'effet de la loi de l'air adoptée en

1996.
En 2009, on dénombrait 407 km de tramways sur le territoire de 17 agglomérations.
D'ici 2015, 10 agglomérations devraient rejoindre le "club" pour

porter le total à environ 750 km. (Sources CERTU, septembre 2009)
Le bus en revanche ne recueille pas spontanément les faveurs des agglomérations.
Irrégularité, importance de ses temps de parcours, manque de

confort, il a souvent une image négative.
Cependant, le système de transport en commun baptisé « Bus à

Haut Niveau de Service » (BHNS) en France, prend son essor ces

dernières années.

Élément central de développement durable et de réaménagement

urbain, il est devenu une alternative plébiscitée par les autorités

locales.

Ses atouts ont convaincu de nombreuses agglomérations mondiales.

METTIS_-_002_-_Perspective_Ensemble_Minimaliste.jpgLes avantages des TCSP
Les Transports en Commun en Site Propre (TCSP), transports

qui empruntent des voies réservées aux véhicules de transports

en commun (Métro, Tramway, Bus à Haut Niveau de Service),

sont des solutions adaptées pour une mobilité durable.
Les lignes de TCSP offrent en effet de nombreux avantages :
- Un objectif de vitesse commerciale de 20 km/h et des temps de

parcours totalement fiables.
- Une plus grande fréquence de passage : de 4 minutes en journée

en centre-ville à 8 minutes sur le reste des lignes et de 12 minutes

le soir.

L’usager n’est plus obligé de consulter les horaires et l’attente ne
représente plus une contrainte.
L’usager n’est plus obligé de consulter les horaires et l’attente ne

représente plus une contrainte.
- Une amplitude horaire de fonctionnement étendue.
- Des stations et des itinéraires facilement identifiables,

notamment pour ceux qui n’empruntent pas régulièrement les

transports collectifs ou qui découvrent la ville.
- Un matériel roulant confortable et plus silencieux.
- Un accès facilité pour tous.
Les véhicules à plancher bas intégral sont facilement accessibles

aux personnes à mobilité réduite, aux poussettes d’enfants…

METTIS_-_003_-_Perspective_Ensemble_Moyenne.jpgUne ville repensée et embellie
Les expériences réalisées par d’autres villes confirment que

la réalisation d’un TCSP est le levier d’une dynamique de

reconquête et d’embellissement urbain. Le caractère structurant

de ces lignes et les aménagements qui les accompagnent,

aménagements paysagers, réaménagement des places riveraines

et des carrefours, création d’itinéraires cyclables, etc., induit une

transformation de l’espace urbain.
L’environnement protégé.
Un meilleur partage de la rue entre le transport collectif et

l’automobile permet de lutter contre la pollution de l’air en

limitant la quantité émise de gaz à effet de serre.
Le choix éventuel de matériels roulants à traction hybride pourrait

encore diminuer les rejets polluants et les bruits.
L’image et le rayonnement du territoire revalorisés.
L’image véhiculée par le tramway ou le Bus à Haut Niveau de

service est essentielle.

Sa présence devient rapidement si forte qu’il peut devenir un

véritable emblème de la ville et un outil de recomposition urbaine.
C’est le cas à Montpellier, Strasbourg, Clermont-Ferrand et Grenoble

où l’image de la ville et de son matériel roulant sont rapidement

devenus indissociables d'une qualité de vie renouvelée.
Le TCSP participe de manière centrale au rayonnement de la ville.

METTIS-TracC-A4-062010.jpg

La solution retenue

contribueront à :
- augmenter la vitesse
commerciale ;
- améliorer la qualité
des services et la lisibilité du réseau et plus

par METZ MÉTROPOLE
La création de sites
protégés et la restructuration du réseau

globalement ;
- favoriser son attractivité
par une meilleure ponctualité et des

fréquences plus fortes afin d'inverser la tendance actuelle.
Simultanément, la mise
en place de parcs-relais et de pôle

d'échanges

favorisera l'intermodalité.

Enfin, la place des modes doux sera renforcée à travers

des aménagements urbains de qualité et un réseau cyclable

amélioré.
La solution d’ensemble retenue constitue le projet METTIS qui

fait l’objet du chapitre suivant.
Le réseau sera remodelé autour de deux lignes forces qui en

constitueront l’armature.
Ces deux lignes circuleront sur une voie réservée, plate-forme

en site propre et à double sens sur 85 % d’un linéaire cumulé

de 17,8 km et comprenant un tronc commun de 5,6 km.
Le moyen de transport prévu sera un véhicule routier original.
Il bénéficiera d’un plancher bas intégral et de portes larges et

coulissantes pour faciliter l’accès, y compris aux personnes à

mobilité réduite.
La plate-forme du site propre sera partagée partiellement avec

d’autres lignes urbaines en centre-ville.
Des aménagements sur les lignes pénétrantes viennent compléter

le dispositif en simplifiant la circulation des lignes principales.
- Le réseau sera réorganisé de manière à redistribuer les moyens

et à assurer une desserte plus forte et au plus proche des besoins.
Il sera dynamisé afin de ne pas créer un réseau à deux vitesses.
-  Simple question d’équité territoriale, toutes des lignes verront

leur niveau de qualité renforcée.
- Le projet METTIS s’inscrit dans une politique forte de solidarité

urbaine qui vise à améliorer non seulement les conditions de la

mobilité des usagers des deux lignes du réseau mais aussi celle

des usagers des autres lignes du réseau.
Trois parcs-relais, des pôles d’échanges et de correspondance, des aménagements urbains qui favorisent les modes doux, des

mesures tarifaires, une billettique adaptée et une information

renforcée aux voyageurs permettront le développement de

l’intermodalité.

(Crédits photos des esquisses design : Agences Avant Première et MA Studio)

mettesAAAA.JPG 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bruno Bronchain - RPL 89.2 - dans Metz Métropole
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RPL 89.2 La Radio du Pays Lorrain
  • RPL 89.2 La Radio du Pays Lorrain
  • : Catégorie : Musique Culture Exposition loisirs Description : découvrir ici quelques événements culturels ou rendez-vous de Metz et sa région ... Expositions, arts de la rue, danse, concerts, sorties mais il est ouvert à tous, Mosellans ou non Mosellans.
  • Contact

Nos Interviews

L'actu

Twitter Radio892

Météo Metz

Actualité en video

Mika-57's videos on Dailymotion

Alertes Pollens