Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 23:29

DSCF4147.JPGProtection

de la

Seille

par temps

de pluie

Point d’étape

sur le chantier

du bassin de retenue de la place Mazelle

Après déjà 15 mois de travaux, le chantier de construction

du bassin de retenue et de ses annexes, Place Mazelle, a

franchi une nouvelle étape :

les parois circulaires sont achevées, la dalle de fond, le radier,

est posée, le système d’arrivée et de sortie des eaux en cours

de finition.

DSCF4151.JPG

Le point sur les travaux à venir, qui vont clôturer ce chantier

exceptionnel…

Un chantier pas ordinaire

13 000 m3 de terre extraite, 4 500 m3 de béton coulé, 500

tonnes d’acier posé : pour un chantier d’assainissement,

ce sont des chiffres peu courants !

Depuis février 2009, Haganis, la régie de Metz Métropole,

construit un système de retenue des eaux usées place Mazelle.

Que l'on considère les dimensions des ouvrages, les contraintes

et la technicité des solutions ou l'enjeu écologique, ces

opérations ne sont pas ordinaires.

Haganis a engagé là son plus important chantier depuis plus

de 30 ans, pour moderniser le réseau d’assainissement et

préserver la Seille et son milieu naturel.
DSCF4158.JPG

Le chantier a débuté par la pose d'une canalisation de fort

diamètre reliant l'avenue de Plantières à la place Mazelle,

en passant sous la Seille et la voie ferrée, à – 14 mètres.

Pour réduire les nuisances, l'opération a été réalisée par un

tunnelier, sans ouverture de tranchée.

Toutefois, pour permettre l'entrée et la sortie de l'engin, deux

puits ont été réalisés, l’un sur le parking de la rue des Frères

Lacretelle, l’autre sur la place Mazelle.
Le creusement du bassin lui-même a été engagé quelques

mois plus tard.

Les parois de béton de l’ouvrage ont été moulées directement

dans le sol, jusqu’à - 25 mètres de profondeur.

Puis l’intérieur de l’enceinte, de 30 m de diamètre, a été creusé

très progressivement selon les directives du Pôle Archéologie

préventive de Metz Métropole, puisqu’une fouille avait été

prescrite.

DSCF4167.JPGLes archéologues ont ainsi pu prélever informations et mobilier

rencontré (céramiques, objets en os, ossements d’animaux…)

Les données historiques ainsi préservées, le chantier a pu

continuer, avec, une fois atteint les – 18 mètres, le forage de

95 micro-pieux, qui arriment le bassin au sous-sol (sur une

profondeur de 16 mètres).
Aujourd’hui, le chantier a atteint une étape supplémentaire :

les entreprises prestataires achèvent le bassin et ses éléments

fonctionnels, elles ont coulé le radier et raccordé les puits

d’entrée et de sortie au Grand Collecteur, qui emmène les

eaux usées et pluviales vers la station d’épuration.
Dans les prochaines semaines et mois à venir, des enduits

intérieurs d’étanchéification seront appliqués.

Les voiles de béton des locaux techniques seront coulés.

Ils protégeront les pompes de relevage, les armoires électriques,

les escaliers d’accès au fond et les systèmes de désodorisation

et de ventilation nécessaires au bon fonctionnement de

l’ensemble.

DSCF4171.JPGCes locaux seront fermés par une porte blindée étanche,

comme dans un sous-marin. Quatre piliers centraux seront

dressés ; ils auront deux fonctions : abriter le réservoir de

chasse, qui permettra le nettoyage régulier du bassin, et

maintenir la dalle de couverture.

Cette dalle sera soutenue, durant la pose, par une forêt de

hauts étais.

D’une épaisseur de 1,10 m à 1,40 m par endroit, elle formera

le solide « couvercle » qui fera disparaître le bassin de la Place

Mazelle et sur lequel passeront ensuite les véhicules.

Seules deux trappes de visite sur la chaussée viendront

rappeler la présence de l’ouvrage souterrain et permettront

d’y accéder pour entretien.

 

DSCF4153.JPGPourquoi un tel chantier ?

Ce chantier répond à un

enjeu majeur :

préserver la qualité du

milieu naturel.

Dans sa traversée de

l’agglomération messine,

la Seille reçoit par temps de

pluie des “surverses” des

réseaux d’assainissement.

En effet, les quartiers anciens

sont équipés d’égouts

unitaires qui mélangent les

eaux usées et les eaux pluviales,

et les transportent jusqu’à la station d’épuration de

l’agglomération messine, à proximité du port de Metz.

DSCF4155.JPGLes égouts sont équipés de

déversoirs d’orages qui

jouent le rôle de soupapes

de sécurité.

Ainsi, lorsque le flot de pluie

est trop important, les

collecteurs débordent dans

la rivière.
Ces déversements contrarient

l’atteinte « du bon état

écologique » des cours d’eau

attendu à l’horizon 2015,

dans le cadre de la directive

européenne sur l’eau.

La régie Haganis, responsable de l'assainissement de Metz

Métropole, met donc en œuvre les solutions nécessaires

pour reconquérir durablement la qualité de la rivière, en

concertation avec les services de la Ville de Metz.
DSCF4166.JPGLa fonction du bassin

sera de stocker

temporairement les eaux

« excédentaires » en temps

de pluie, actuellement

déversées au milieu naturel,

avant de les acheminer

ultérieurement vers la station

d’épuration pour y être traitées,

une fois l’épisode pluvieux

passé.

Les eaux ainsi interceptées

proviendront des secteurs de

Plantières, Queuleu, du Sablon,

de Metz-Nouvelle Ville et de « l’axe sud » de Metz Métropole.

 
Les conséquences du chantier sur la circulation
Depuis ses débuts, le chantier a généré de nombreuses

déviations de la circulation.

Encore quelques mois de patience sont demandés aux

automobilistes, notamment du 1er juillet et au 15 août.

A cette période, des travaux pour raccorder le bassin à la

surverse Nord et poser ses conduites de vidange imposeront

une circulation des véhicules sur deux voies uniquement,

une dans chaque sens, le long des immeubles de la place.

La voie actuelle de contournement du bassin sera donc coupée.

DSCF4172.JPG

Visites pour le grand public à l’automne
A l’automne, le chantier entrera dans la phase de mise

en service industrielle.

Deux mois seront nécessaires pour faire les tests hydrauliques

et vérifier les automatismes et la gestion technique centralisée,

qui permet à Haganis de superviser le bon fonctionnement

du système depuis ses locaux.

Aussi, juste avant sa mise en eau, Haganis proposera des visites

au grand public pour permettre aux habitants de découvrir les

coulisses de ces travaux et de « descendre au fond » pour mieux comprendre le fonctionnement de ce nouvel équipement.

DSCF4174.JPGQuelques chiffres-clés
1 bassin de retenue de pollution,

1 puits d’entrée, 1 puits de sortie
Diamètre du bassin : 30 m
Profondeur : 17 m
Capacité : 8 500 m3 (le plus grand

bassin jamais construit à Metz

Métropole)
Quantité de terre extraite :

13 000 m3
Quantité de béton coulé :

4 500 m3
Entreprises prestataires :

SPIE Batignolles Est /

le groupement SOGEA – CSM BESSAC – GTM / SOGEA Est
Nombre d’ouvriers travaillant sur le chantier :

15-20 personnes, en moyenne, pendant 2 ans
Durée des travaux : 2 ans
Fin des travaux : décembre 2010
Montant de l’opération :

10 M€ HT, avec le soutien financier de

l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse

Partager cet article

Repost 0
Published by Bruno Bronchain - RPL 89.2 - dans Metz Métropole
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RPL 89.2 La Radio du Pays Lorrain
  • RPL 89.2 La Radio du Pays Lorrain
  • : Catégorie : Musique Culture Exposition loisirs Description : découvrir ici quelques événements culturels ou rendez-vous de Metz et sa région ... Expositions, arts de la rue, danse, concerts, sorties mais il est ouvert à tous, Mosellans ou non Mosellans.
  • Contact

Nos Interviews

L'actu

Twitter Radio892

Météo Metz

Actualité en video

Mika-57's videos on Dailymotion

Alertes Pollens